Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

[TEST] DIRT RALLY 2.0 XBOX ONE X : la nouvelle référence du jeu de rallye

[TEST] DIRT RALLY 2.0 XBOX ONE X : la nouvelle référence du jeu de rallye

CODEMASTERS a eu le chic depuis très longtemps de proposer des jeux de rallye qui m'ont plu.

Il y a très longtemps de cela, il y avait la série des COLIN MC RAE, puis après la mort du célèbre pilote de rallye, la série a continué avec les jeux DIRT. Après quelques évasions vers de l'arcade avec des jeux comme DIRT SHOWDOWN, les développeurs sont revenus à ce qu'ils savaient faire de mieux des jeux de rallye pour les fans de la discipline avec DIRT 4 et surtout DIRT RALLY.

Cette année 2019 est marquée par le retour de ce jeu de rallye avec DIRT RALLY 2.0 que j'ai eu la chance de tester sur XBOX ONE X. Ces quatre années de développement ont-elle porté bénéfiques au jeu?

Une version 2.0 dans le contenu

DIRT RALLY 2.0 n'a malheureusement pas la licence officielle du championnat du monde de Rallye mais le jeu a la licence de Rallycross FIA World Rallycross Championship ce qui est déjà mal vu l'intensité des compétitions de ce type.

Pour revenir à ce jeu dans sa globalité, le jeu de rallye made in CODEMASTERS comprend un mode carrière appelé "Les épreuves de mon écurie" qui englobe le rallye et le rallycross. Pas de croisement, pas de scénario, on joue avec grand plaisir en enchainant les courses mais il faut bien se le dire, on va a l'essentiel, pas de fioriture. A côte de cela, on a la possibilité de faire du contre-la-montre, parfait pour des séances rapides quand on veut s'amuser comme un petit fou rapidement, des épreuves personnalisées ou des épreuves isolées comme des courses de rallycross ou du rallye avec des voitures anciennes. Par contre, on n'a pas de multijoueurs...

Côté circuits et véhicules, y a du bon et du moins bon... Commençons par le bon, le jeu comprend une cinquantaine de véhicules variés en ajoutant les voitures spécialisées rallye (39 au lancement dans la version testée) et rallycross (12 voitures) qui permettent de goûter à différents styles de conduite. C'est très varié que ce soit des véhicules anciens, des véhicules récents, des bolides GT. Bref, c'est un beau choix que nous propose CODEMASTERS surtout que la conduire change vraiment selon le véhicule conduit. On y reviendra sur la conduite.

Le point négatif est au niveau des spéciales et circuits. Alors pourquoi mon agacement?

Le jeu inclut plus de 70 spéciales réparties dans cinq pays: Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande, Pologne, Espagne et États-Unis. On a aussi 8 circuits de rallycross. Vous allez me dire, c'est pas mal quand même, c'est vrai!

Mais ce qui me fait rager c'est quand le jeu ne comprend aucune spéciale sur neige... Pourtant cela fait partie des épreuves reine du rallye! Et puis je suis déçu de ne pas voir de spéciale se déroulant en Allemagne avec les spéciales allemandes que je trouve toujours excellentes à parcourir à la fois spectaculaires et techniques. Je trouve ça bien dommage mais en fait, je me suis rendu compte en me renseignant que CODEMASTERS se la joue à la CAPCOM en proposant une série de DLCs  payant avec d'ailleurs le rallye de Suède, un rallye sur la neige et le rallye d'Allemagne!?! Cela est bien regrettable car avec DIRT RALLY 2.0, CODEMASTERS  a décidé de se mettre aux DLCs avec en plus des arguments de choc pour investir dedans mais en délaissant la version de base...

Des sensations de conduite rarement trouvées dans un jeu vidéo de rallye

Ce qui est très important dans un jeu de rallye pour moi, c'est le fait de courir sur des spéciales rapides, techniques et de pouvoir prendre les virages les plus serrés possibles en utilisant notamment le frein à mains et de ressentir le poids des bolides.

Et bien, c'est ce qu'on retrouve rapidement ici avec un jeu à la conduite très agréable mais exigeante également. La moindre erreur est fatale, les routes sont étroites pour imposer une conduite irréprochable avec des trajectoires quasi-parfaites. On a des comportements de voitures différents selon la voiture choisie et dans tous les cas, on prend un réel plaisir à chaque virage car on ressent le transfert de masse du véhicule avec des voitures qui chassent de l'arrière aisément ce qui procure encore plus de plaisir de vitesse. Les pneus ont leur importance selon le type de revêtement des spéciales car on peut vite aller à la catastrophe si on n'a pas les bons pneus montés. Au fur et à mesure de votre carrière, vous allez pouvoir améliorer vos bolides car à des améliorations techniques à acheter avec des crédits virtuels ainsi que du personnel pour le staff technique.

La simulation est également poussée au niveau des dégâts des voitures qui pourraient vous contraindre à abandonner selon les situations.

Et puis la sensation du jeu est tout bonnement excellente car un jeu très très rapide que ce soit en vue externe et surtout en vue interne. Et puis, dès que vous roulez avec les voitures les plus puissantes, la conduite est encore plus délicate.

Des graphismes améliorés mais loin des références

Par rapport à DIRT RALLY premier du nom, le jeu bénéficie d'améliorations graphiques assez agréables. Le jeu est ultra fluide, les décors sont variés, les effets de poussières et de lumière sont plutôt pas mal pour donner des résultats satisfaisants qui donnent envie de revoir les replays à chaque fois. Y a du mieux par rapport à DIRT RALLY mais quand on le compare avec des références de jeux de voitures comme FORZA HORIZON 4 ou GRAN TURISMO SPORT, on est loin d'avoir un rendu réaliste aussi poussé. Malgré cela, c'est assez plaisant surtout qu'on a des décors variés, des courses à différents moments de la journée qui donnent une luminosité différente et même des courses sous la pluie et sur des pistes trempées.

Les replays se laissent toujours regarder avec grand plaisir comme pour tout jeu DIRT qui se respecte.

Côté son, les musiques sont loin d'être inoubliables par contre les bruitages sont de très haut niveau, on se croirait dans des rallyes et le co-pilote donne des indications précises et justes même si je reprocherais quelques fois un peu la "molesse" de ces propos (surtout les commentaires en fin de courses, il n'est pas très enthousiaste même en cas de bons résultats...).

Pas parfait mais c'est la nouvelle référence du jeu de rallye

C'est un vrai régal de retrouver la licence DIRT RALLY avec cette version 2.0. On a un jeu de rallye qui propose un contenu certes qui n'est pas complet mais assez consistant pour se régaler en mode carrière et à faire ressortir le jeu pour faire des spéciales isolées. D'ailleurs, je ne l'ai pas précisé plus haut, le jeu comprend des événements spéciaux temporaires en ligne pour vous faire revenir régulièrement, une formule déjà employée dans le passé et payante encore une fois. Le jeu offre des sensations de conduites au top et on s'éclate au volant des nombreux véhicules du jeu. Ce qu'on peut lui reprocher, c'est peut être une technique un peu légère par rapport à ce qu'on peut voir ailleurs et quand on sait que la XBOX ONE X est capable de mieux et aussi le manque de certains rallyes incontournables comme celui d'Allemagne ou de Suède qui seront intégrés dans le jeu mais seulement en DLCs...

Malgré ces défauts, DIRT RALLY 2.0 est un gros COUP DE CŒUR car il offre des sensations de conduite rarement égalé dans un jeu de rallye, très réaliste avec de quoi s'amuser pendant de longues heures.

Y a encore des choses à améliorer pour avoir le jeu parfait mais on a ici la nouvelle référence du jeu de rallye!

 

Si vous voulez vous laisser sur les spéciales de DIRT RALLY 2.0, commandez votre jeu dès maintenant par ici sur:

Amazon

Cdiscount

Fnac.com

 

DEVELOPPEURS/EDITEURS/DISTRIBUTEURS:

CODEMASTERS / KOCH MEDIA

Testé en version disque sur XBOX ONE X avec une version fournie par l'éditeur. Le jeu existe également sur PC, PS4 ainsi qu'en version dématérialisée.

CLASSIFICATION : 3+

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article