Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

[LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE CXX-2] Interview de Raphael LUCAS à propos de son livre sur LEGACY OF KAIN

[LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE CXX-2] Interview de Raphael LUCAS à propos de son livre sur LEGACY OF KAIN

Voici donc la suite de l'interview de Raphaël LUCAS comme promis pour parler plus de l'ouvrage qu'il a écrit: "LA SAGA LEGACY OF KAIN" prochainement chroniqué sur le blog et sorti chez THIRD EDITIONS.

 

  • "Je vais chroniquer sur le blog ton livre « La saga Legacy Of Kain», de quoi traite le livre ?

De la franchise Legacy of Kain, via des making-of, ses scénarios, mais aussi des décryptages. Pour ces derniers, j’ai interviewé des journalistes spécialisés, des sociologues, des développeurs de jeux vampiriques, etc.

 

  • D’où est venue l’idée de faire un livre sur cette licence ?

Avec les éditeurs de Third, on cherchait un projet sur lequel je pourrais travailler. J’ai proposé plusieurs idées qui n’ont pas été retenues. Soit quelqu’un s’était déjà emparé du thème, soit Nico et Mehdi ont considéré qu’il n’y avait pas de marché pour que ce soit rentable… Exemple : un bouquin sur la série Ultima vu que j’ai un bon contact avec Richard Garriott, son créateur! ;) (pour ceux que ça intéresse, on a réalisé une émission sur Gamekult avec Pipomantis et Izual de Canard PC à cette adresse : https://www.gamekult.com/emission/on-evoque-la-folle-vie-de-richard-garriott-et-de-la-serie-ultima-3050814317.html) Bref, les joies de l’édition ! Et puis, j’ai proposé Legacy of Kain. Comme ça, sans trop réfléchir. Visiblement je n’étais pas le seul à leur en avoir susurré le nom, mais ils étaient hésitants. Ils ne savaient pas s’il y avait un public. J’ai un peu bataillé en promettant que ce serait super, original, etc., et « BINGO ! », ils ont accepté de publier le livre.

Pourquoi Legacy of Kain ? Parce que c’est une franchise avec laquelle j’ai grandi, dans laquelle je me suis reconnu. J’ai un lien très, très particulier avec Soul Reaver, de nature obsessionnelle. J’en parle en introduction de l’ouvrage, voire en introduction de certains chapitres.

 

  • Comment as-tu procédé pour rédiger cet ouvrage ?

Comme pour tous mes autres ouvrages : collecte des toutes les archives disponibles, envoi de mails aux possibles interviewés, constitution d’un corpus exploitable de citations et données, puis mise en place du plan. Rien d’original. Du moins à une exception près : j’ai souhaité être très présent dans l’ouvrage, parler au lecteur de mon lien aux jeux, de ma manière d’envisager le jeu vidéo, et puis proposer quelques passages un peu originaux en termes de maquette. Pour le reste, je me donne une idée directrice principale pour l’ouvrage, et je me mets au travail, une partie à la fois. Pour Lok, mes thèmes directeurs ont été le « Monstre dans le jeu vidéo », ainsi que « la créature de Frankenstein ».

[LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE CXX-2] Interview de Raphael LUCAS à propos de son livre sur LEGACY OF KAIN
  • Quels sont les meilleurs souvenirs que tu as sur la rédaction de ce livre avec les rencontres que tu as faites à travers ce livre?

Avec cet ouvrage, je me suis frotté à un problème que je n’avais jamais rencontré précédemment. Personne, je dis bien, personne n’a voulu me répondre (à une exception près). Sur mon Histoire du RPG, pour chaque mail que j’envoyais, j’obtenais une réponse dans la journée, venant de ténors du genre, comme Chris Avellone, le regretté Greg Stafford (Runequest) ou Richard Garriott. Là, rien. Des développeurs et éditeurs m’ont signalé qu’il était possible que les développeurs de Soul Reaver soient encore sous NDA (Non Disclosure Agreement), bref, qu’ils ne pouvaient pas parler librement. Ce qui m’a obligé à repenser l’ouvrage, et à décider d’en faire un livre plus personnel. Et ça a été une vraie bouffée d’air frais, une libération. J’ai pu expérimenter avec la forme (un peu), et avec le fond tout en conservant la structure principale de Third : making-of, scénario, analyse…  

 

  • Tu as écrit d’autres livres sur du jeu vidéo, peux-tu nous en parler pour les faire découvrir aux lecteurs ?

Alors, oui, j’ai co-écrit un ouvrage sur BioShock et un autre sur Final Fantasy IX. J’aime beaucoup le BioShock car il m’a permis de parler d’un « sous-genre » que j’affectionne, l’immersive-sim : il y a une grosse partie sur le sujet et j’y aborde l’évolution parallèle du FPS et du RPG dans les années 90. J’ai aussi écrit L’histoire du RPG chez Pix’N Love, sans doute le bouquin qui m’a demandé le plus de recherches puisque j’y embrasse la totalité du genre (du papier au J-RPG) par la lorgnette des évolutions internes. Si l’occasion se présente, j’aimerais beaucoup l’allonger (on m’avait alors donné une limite du nombre de signes à ne pas dépasser), et notamment du côté japonais. De nombreuses sources permettent aujourd’hui d’en dire plus, alors que ce n’était pas le cas en 2014 lorsque l’ouvrage a été écrit. Enfin, j’ai écrit La Légende Final Fantasy I-II-III où je rappelle les origines occidentales de la franchise de Square Enix, tout en m’amusant avec les scénarios des jeux.

 

  • Si tu devais nous vendre ton dernier livre, que nous dirais-tu ?

Wow. Que c’est sans doute ce que j’ai écrit de plus personnel ? Et que vous devriez y trouver des petits bouts de vous, adolescents ou jeunes adultes – de cet adolescent ou ce jeune adulte qui a découvert Raziel - entre ses pages… Que j’y raconte pourquoi la franchise Legacy of Kain est une créature de Frankenstein vidéoludique, découpée, suturée et rapiécée de toutes parts par des équipes dépassées par leur ambition démesurée ? Que j’y fait parler des game designer comme Chris Avellone ou Steve Jackson (celui des Défis Fantastiques) pour parler du monstre comme avatar, ou de l’intégration de cultures Autres, alien, étrangères dans un moule vidéoludique ?

[LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE CXX-2] Interview de Raphael LUCAS à propos de son livre sur LEGACY OF KAIN
  • Des prochains de futurs livres de prévus?

Oui, un livre sur The Witcher pour Pix’n Love qui est en fin de rédaction, et qui sera très, très différent de celui d’Ex-Serv. D’autres ouvrages sont d’ores et déjà prévus, signés ou en négociations… ;) Et notamment sur des sujets qui me tiennent vraiment à cœur, notamment sur un développeur qui m’accompagne depuis mes premiers pas sur Amiga et que j’ai suivi dans chacune de ses expérimentations… :D3"

 

Voilà pour la deuxième partie des réponses de Raphaël LUCAS. J'espère que ça vous a passionné comme ça a été le cas pour moi.

@ très vite les gameuses et les gameurs pour de nouvelles interviews sur le blog dans la rubrique "LA PAROLE AUX GAMEURS"!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article