Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

[TEST] RiMS RACING XBOX SERIES X : L'exigence de la simulation moto qui fait déraper l'essai

[TEST] RiMS RACING XBOX SERIES X : L'exigence de la simulation moto qui fait déraper l'essai

Quand je parle de jeux de courses de moto, je fais souvent référence à TOURIST TROPHY qui est le GRAN TURISMO de la moto sorti sur PS2 qui reste à mon goût le meilleur jeux de simulation moto de tous les temps. Il y a eu des tentatives  pour le rivaliser avec des RIDE très sympas mais qui n'arrivaient à la qualité du titre de POLYPHONY DIGITAL. Et quand j'ai entendu qu'un jeu de motos allait sortir avec derrière des anciens de MILESTONE avec l'équipe de RACEWARD qui font de jolies choses en simulation automobile, je me suis mis à espérer à avoir enfin ce titre exceptionnelle pour jouer avec les belles deux roues. C'est pour cette raison que j'ai testé pour vous le jeu RiMS RACING qui est sorti entre autres XBOX SERIES X, console sur laquelle je l'ai testé.

Un mode carrière très (trop) complet

Le gros morceau de ce nouveau jeu de motos est le mode carrière comme souvent dans les jeux de sports en général (avec le mode histoire). RiMS RACING nous propose donc de nous lancer dans ce mode carrière où on va créer son pilote et le personnaliser de la tête aux pieds avec des équipements qui sont des licences officielles souvent. Ensuite, on choisit parmi 8 motos:

  • Aprilia RSV4 1100 Factory
  • BMW M 1000 RR
  • Ducati Panigale V4 R
  • Honda CBR1000RR ABS
  • Kawasaki Ninja ZX10-RR
  • MV Agusta F4 RC
  • Suzuki GSX-R1000R
  • Yamaha YZF-R1

Et nous voici donc lancer pour rentrer dans les événements que le mode propose. On a droit à des diverses épreuves que ce soit des entrainements ou des courses pour se faire connaitre, gagner de l'expérience, développer son écurie avec des arbres de compétences et de l'argent. Mais l'originalité de ce mode carrière, c'est la gestion de différentes pièces des bolides que vous possédez. Il faudra gérer leur usure, les remplacer quand vous pensez que c'est nécessaire, en acheter, les revendre pour espérer économiser sur de nouvelles pièces... C'est une partie gestion très complète qui en plus intègre une partie une partie QTE puisque que pour enlever et remplacer les pièces, il faut le faire avec des touches indiquées à l'écran, un peu comme si vous changiez vous-même les pièces. C'est très sympathique mais très vite lassant et lourd. C'était partie sur une bonne idée mais ça en fait trop.

Pour revenir au niveau des licences, on a 9 circuits officiels re-modélisés dans le jeu et facilement reconnaissables si vous jouez régulièrement à des jeux vidéo de courses:

  • Canadian Tire (Canada)
  • Fuji Speedway (Japon) 
  • Laguna Seca (USA)
  • Monsanto (Portugal)
  • Nurburgring (Germany)
  • Paul Ricard (France) 
  • Suzuka (Japon)
  • Silverstone (Grande-Bretagne) 
  • Zolder (Belgique)

Et on a également 5 routes qui s'inspire de lieux de tourisme du monde entier.

Entre les motos et les circuits, il faut bien reconnaitre que le contenu est bien maigre malgré des modélisations très réussies. Pour contrebalancer cela, le monde carrière est très étoffé et long pour vous occuper de longues heures. A côté de cela, on trouve les modes classiques: courses, contre-la-montre et courses en ligne.

Une jouabilité très délicate

Et quand on est lancé sur la piste, c'est là que l'histoire se corse encore plus car les motos sont très délicates à conduire. Vous allez tomber très régulièrement malgré une certaine prudence qui va venir rapidement. Les chutes sont très surprenantes et surtout démesurées qui rend de suite le jeu moins réaliste. Malgré différents niveaux d'assistances, on peut arriver à mieux se débrouiller mais c'est très très délicat et en plus la moindre chute est fatale pour une course avec aussi une IA très agressive.

Dommage à ce niveau-là, car niveau réalisation c'est beaucoup mieux.

Un moteur graphique KT Engine pas mal exploitée

Le moteur graphique employé par RiMS RACING est le moteur maison de KT RACING et utilisé dans la licence vidéoludique WRC. Et on voit que la réalisation est bien aidée par ce moteur avec une impression de vitesse impressionnante quelque soit la vue utilisée, c'est globalement fluide malgré quelques chutes de framerate qui se font ressentir. Les circuits réels et les motos sont très bien reproduits et les circuits fictifs sont superbes. Les changements de météo et ce qui va avec pour la piste sont très réalistes et donnent des ambiances assez variées.

Côté son, le jeu propose, étonnamment pour une simulation de la musique, pendant les courses (qu'on peut désactiver) mais j'avoue que j'aime beaucoup la bande son du jeu. Mais si vous voulez rendre réaliste le son et profiter du super travail de capture de son des motos, vous pouvez couper la musique. Il y a même un mode streamer qui coupe tous les morceaux pour éviter les problèmes de droits d'utilisation des morceaux dans les vidéos.

Un premier essai pas complètement concluant mais un espoir pour la suite?

RiMS RACING est un premier jeu de la licence RiMS de chez RACEWARD et un essai dans le monde de la simulation moto. C'est très sympa car on approche le réalisme du monde de la moto avec la conduite et la gestion des pièces de la moto dans le mode carrière. Ce dernier est très complet mais malheureusement limité en termes de moto à piloter et les circuits. Et la jouabilité est très exigente et on tombe souvent pour apprendre à conduire ces deux roues mais il faut bien s'accrocher et au finalement, je pense que ça plaira juste aux fans de moto.

C'est un bon essai mais il y a encore beaucoup de choses à améliorer pour s'imposer dans le monde des simulations de courses moto.

 

Commandez dès à présent ce jeu sur:

Amazon

Fnac.com

 

DEVELOPPEURS/EDITEURS/DISTRIBUTEURS:

RACEWARD / NACON

Testé en version digitale sur XBOX SERIES X fournie par l'éditeur. Ce jeu existe également en version disque également et sur PS4, PS5, XBOX ONE, PC et Nintendo SWITCH.

CLASSIFICATION : 3+

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article