Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE LII : Interview d' HUGUES OUVRARD

LA PAROLE AUX GAMEURS ACTE LII : Interview d' HUGUES OUVRARD

Hello les gameuses et les gameurs, on est Mercredi, c'est le jour de LA PAROLE AUX GAMEURS!

Comme chaque semaine, retrouvez une interview d'un(e) passionné(e) de gaming qui nous parle de sa vie de gameur!

Cette semaine, y a un petit changement de programme car je vous avais annoncé l'interview d'Oktarine (qui viendra la semaine prochaine) mais je vous propose à la place une interview exceptionnelle d'Hugues OUVRARD le directeur de la division XBOX chez Microsoft France!

Il a accepté avec plaisir de répondre aux questions de la rubrique, en tout sincérité avec plein de passion et de souvenirs. Et vous allez voir que ce n'est pas qu'un dirigeant mais c'est également et avant tout un grand gamer passionné!

Je profite aussi de cet interview pour remercier les personnes qui ont accepté de répondre à mes questions depuis maintenant un an!!! Merci à tous et j'espère vous proposer plein d'autres interviews de personnes travaillant chez les éditeurs, développeurs, Community Managers, passionnés, journalistes...

Bon, je me m'éloigne de l'interview du jour et je lui laisse donc la parole pour en apprendre plus sur sa vie de gameur!

 

(Interview réalisée le 26/06/2016)

 

"Comment ça va ?

Ca va très bien, j’ai la chance d’avoir un job très intéressant, au cœur d’une de mes passions, et de le vivre pleinement.

 

Peux-tu te présenter à mes lecteurs pour savoir qui tu es “In Real Life” ?

Aujourd’hui, je dirige Xbox en France mais je n’ai pas toujours travaillé dans les jeux vidéo ou chez Microsoft. Avant de rejoindre Microsoft France juste avant le lancement de Xbox One, j’étais directeur du Marketing d’Electronic Arts pour l’Europe du Sud. EA est une entreprise fantastique. A mon sens, c'est l’éditeur du « Big Six » le plus intéressant : des gamers aux commandes, des belles licences, une expertise digitale et un marketing qui respecte les jeux et les consommateurs. J’ai vécu 5 très belles années chez EA, lancé plusieurs FIFA, plusieurs Battlefield, mais aussi les Sims, Harry Potter, et toutes les licences d’EA ou de ses partenaires. Avant cette expérience, j’ai également travaillé dans les groupes SFR, où j’ai notamment été Directeur des Contenus, et Canal+ où j’ai travaillé sur différents sujets, le Sport, le Cinéma, etc.

En fait, je suis passionné par les contenus, par les histoires, peu importe la façon dont on les raconte : pour moi les films, les séries, les livres, les jeux vidéo sont des supports très semblables qui ont tous le même objectif : raconter une histoire, divertir. C’est ce qui me plaît. Le jeu vidéo est d’ailleurs une très bonne synthèse des autres modes de narration, et sa dimension technologique me séduit aussi. C’est le média qui repose le plus sur l’innovation technologique.  

Même si je codais au début des années 80, je ne crois pas avoir de talent pour cela et je me suis dirigé dans un type de métier qui repose sur la créativité, ce qui me plait le plus et là où je pense pouvoir apporter quelque chose.

Même si j’ai toujours été Gamer, quand j’ai terminé mes études, le secteur du jeu vidéo n’était pas réellement structuré et ne permettait au jeune diplômé que j’étais d’y trouver une place satisfaisante. C’est pour cela que j’ai démarré ma carrière chez Canal+… et puis un jour le jeu vidéo m’a rattrapé J

 

Quel est le pseudo que tu utilises le plus dans les jeux vidéo? D’où vient-il?

Le pseudo que j’utilise le plus souvent est dérivé du nom Lautréamont. Lautréamont est un écrivain français de la fin du XIXe siècle, qui a notamment écrit Les Chants de Maldoror. Ce livre est l’un des premiers ouvrages surréalistes, il ne raconte pas une histoire unique et cohérente, mais est constitué d'une suite d'épisodes dont le seul fil conducteur est la présence de Maldoror, un personnage mystérieux et maléfique. 

Pourquoi ? Et bien parce que quand je promène sur le Live, dans des parties en multijoueurs, j’ai parfois l’impression dans les Chants de Maldoror. Alors je pense à ce passage « Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux: l'océan ou le coeur humain? »... J

Plus sérieusement, j’ai une autre passion très prenante, la bibliophilie, c’est-à-dire les livres anciens, très anciens, et en particulier la littérature française en édition originale, du XVIe au XXe siècle. Là aussi, c’est encore une autre façon de raconter des histoires.

 

Dans une semaine type, quel est ton temps de jeu en moyenne?

Mon temps de jeu dépend beaucoup de mon activité professionnelle, mais j’essaie de jouer entre 15 et 20 heures par semaine, ce qui n’est pas évident. Il y a des semaines (comme celle de l’E3 !) où je ne peux pas jouer une minute… mais il est des mois, quand il y a beaucoup de sorties, ou je peux jouer 3 heures par jour. Hélas, je n’ai plus le temps de jouer au bureau, sauf exception quand je passe à côté des stagiaires de l’équipe Xbox et que je les vois installer un jeu. Dans ces cas-là, je ne résiste pas, je m’installe et je joue avec eux !

J’essaie de jouer à beaucoup de jeux, tous ceux qui sortent sur Xbox One ou presque, mais aussi des jeux PC, des jeux Playstation, beaucoup de jeux indé, etc.

Je suis passionné par le fait de Jouer : je joue quand je fais du sport, j’aime faire des paris débiles, des défis, les jeux vidéo bien sûr, les jeux de plateaux, le poker, un peu, etc…

Pour ce qui est des jeux vidéo, je n’essaie pas toujours de les finir ou de les faire en mode Expert : je cherche avant tout le plaisir, la découverte, et j’ai besoin et envie de savoir ce qui se fait, ce qui sort. Par passion, mais aussi pour pouvoir en parler. Je ne conçois pas d’acheter mon fromage chez un fromager qui ne mangerait pas de fromage, et bien c’est pareil, je joue par passion mais aussi pour être crédible.

A mon poste de dirigeant d’un des acteurs importants du jeu vidéo en France… je crois d’ailleurs être le seul Gamer. C’est cocasse. Ou pas.

 

Maintenant, parlons plus de jeu vidéo, comment et quand as-tu commencé ta vie de Gamer?

J’ai commencé ma vie de Gamer en 1979, ce qui ne nous rajeunit pas. J’avais 8 ans. Mon voisin et ami a reçu un Pong pour Noël, et nous y avons passé le reste de l’année…

Puis j’ai eu deux Pong, puis une Atari, puis, puis, puis… et cela ne s’est jamais arrêté J

En parallèle, j’ai eu plusieurs micro-ordinateurs et je m’essaiyais au code, en particulier sur mon ZX81, puis j’ai eu des Oric, Commodore, Atari, Amstrad et enfin PC.

Je ne dis pas que c’était mieux avant, mais c’était une très belle époque pour le jeu vidéo, ce début des années 80. Pour un petit garçon provincial comme moi, l’accès aux jeux et aux consoles n’était pas évident, et le jeu vidéo était nimbé de mystère.

Tout était simple et en même temps compliqué. J’étais abonné à Tilt, je me souviens que je demandais parfois à mes parents d’envoyer des chèques à des inconnus de l’autre côté de la France pour qu’ils m’envoient des cassettes de jeux. Génial !

Quand on branchait sa console sur sa télé, ou qu’on mettait sa cassette dans le magnétophone qui allait avec le micro-ordinateur, on ne savait jamais si ça allait vraiment fonctionner ! J

 

Quel est ton jeu du moment ? Y a-t’il un jeu auquel tu joues régulièrement ? Celui que tu attends le plus ?

Comme j’essaie de jouer à tout, j’ai souvent du retard. J’ai en général à côté de ma console ou dans mon compte Steam une dizaine ou une quinzaine de jeux qui attendent que je les teste. C’est vrai aussi que je joue souvent à plusieurs jeux sur la même période.

En ce moment, je joue pas mal à Superhot, à Ark mais aussi encore à Titanfall ou à Call of Duty avec ma fille ainée, qui est extrêmement douée dans les FPS multijoueurs…. Ce n’est pas moi qui le dis, mais elle termine le plus souvent première de ses sessions en multi! On discute pas mal d’e-sports avec elle.

Je ne rejoue que rarement à un jeu, je n’ai pas le temps si je veux continuer à tester les autres. J’ai un faible pour quelques franchises comme Far Cry ou surtout Dishonored, mais je suis aussi un dingue de FPS et de jeux plus indépendants.

 

Quels sont tes jeux cultes ?

Mes jeux cultes…. Tu demandes ceci à quelqu’un qui à 37 ans de Gaming derrière lui… Pas facile. Il y en plusieurs que j’aime beaucoup (FPS, Dishonored, comme évoqué plus haut), mais au niveau des jeux qui m’ont marqué, je dirais :

 

Zaxxon auquel je jouait énormément sur ma console CBS Colecovision, l’Arche du Capitaine Blood, Arkanoid, le premier Prince of Persia, les premiers Medal of Honor… C’est vraiment une question difficile, il y a en tellement. J’ai mis beaucoup d’argent dans les bornes Star Wars ou Daytona !

Superhot est un coup de cœur, comme Soldats Inconnus, mais quand tu « consommes » autant de jeux vidéo que moi, culte rime plutôt avec nostalgie, et je vais donc puiser dans des souvenir anciens. Je me souviens aussi d’un jeu de tournoi sur Commodore 64, de Half Life évidemment, etc.

Le problème c'est que j'ai 50 jeux cultes!!! Je ne peux pas tous les citer.

 

Sur quelle plateforme joues-tu ?

Je joue partout où l’on joue, sur toutes les plateformes, les bornes arcades, je suis aimanté par tous les endroits où l’on joue, j'ai beaucoup joué aux jeux de rôle. Je joue aussi sur Playstation, sur PC, sur smartphone, dans les quelques salles d’arcade qui restent… Je joue aux jeux de plateau quand je peux. Quand j'étais ado, j'avais monté une sorte de casino dans ma ville de province, on intéressait financièrement les parties de Monopoly ou de Risk.

Les seules consoles et jeux auxquels je ne joue pas sont les produits Nintendo. En fait j’étais déjà trop âgé quand les premières consoles Nintendo sont arrivées sur le marché et du coup je n’ai jamais vraiment accroché. Ce sont des génies du jeu vidéo, mais ce n’est pas mon truc.

 

Quel type de joueur es-tu? Plutôt un joueur solitaire ? Un joueur qui joue beaucoup en réseau ? Un joueur qui préfère les soirées entre amis à jouer à plusieurs ?

Je joue plutôt en solitaire compte-tenu de mes horaires, avec du multi pour les FPS. Je n’ai jamais mis le doigt dans les MMOs et autres MOBAs parce que j’ai peur d’être aspiré par ma passion J

 

Plutôt consoles portables? Consoles de salon? Smartphones/tablettes? PC?

Tous !

 

Quel style de jeu apprécies-tu le plus ? Pourquoi ?

Je ne me pose jamais la question ainsi. Je suis curieux (et j’ai la chance immense de ne payer qu’une partie des jeux qui sortent), donc je donne sa chance à chaque jeu et je me demande simplement si je prends du plaisir, si je suis surpris par une nouveauté et si je suis diverti.

Je vous conseille la lecture des ouvrages du sociologue français Roger Caillois consacrés au jeu, et à la distinction entre Ludus et Paidia. C’est très éclairant, et cela aide à comprendre les mécaniques du jeu au sens large, la notion de plaisir s’y rattache intimement.

En 3 mots…

Le Paidia c’est le jeu sans règles, à rapprocher de l’anglais Play. C’est le pur "ludisme", débarrassé de toute forme de règle, proche des jeux que les enfants s'inventent sans but précis, sans cadre, au gré de leurs envies et de leur imagination. Exemples: MineCraft, Les Sims.

Le Ludus, c’est le jeu sous contraintes, à rapprocher de l’anglais Game. Le jeu qui émerge des contraintes, des objectifs, des règles et des limites d'un système. Exemples: Echecs, Tetris, Mario.

Le jeu vidéo peut être une bonne synthèse des deux concepts, avec un curseur qui bougerait de l’un à l’autre selon le jeu. Avec les années, je penche un peu plus du côté Ludus. J

 

De manière générale, tu joues à quels styles de jeux ?

Tous, même si je ne suis pas très fan de jeux de sport.

 

Qu’est-ce qui, d’après toi, fait un bon jeu ?

Ah ben, j’ai répondu plus haut. Au-delà de Ludus et Paidia, je crois qu’il ne faut pas trop se prendre la tête pour savoir ce qu’est un bon jeu : tu te mets devant, tu joues. Tu aimes, tu es surpris, ça te semble naturel, c’est un bon jeu ! Ca suffit !

 

Quel est ton meilleur souvenir de Gameur ? Ton pire ?

Découvrir un nouveau jeu qu’on adore, auquel on accroche, c’est toujours un beau moment, un bon souvenir.

J’ai beaucoup de bons souvenirs. En voici quelques-uns.

Un jour de 1983, une fête foraine s’est installée dans la petite ville de province où j’habitais quand j’étais au collège. A cette époque, il y avait des stands avec des bornes de jeux vidéo. Pour nous c’était le seul moyen de découvrir de nouveaux jeux au-delà des arcades qui étaient à demeure dans les bars de la ville. Un jour, sur un de ces stands, j’ai vu une file d’attente. C’était pour jouer à un jeu qui s’appelait Dragon’s Lair. Une sorte de révélation, le traitement était aux frontières du jeu vidéo et du dessin animé. Ca m’a marqué parce que j’ai compris ce jour-là, en 1983, que le jeu vidéo était un média de divertissement, comme les autres.

La découverte de Dragon's Lair sur Arcade: une révélation pour Hugues Ouvrard

La découverte de Dragon's Lair sur Arcade: une révélation pour Hugues Ouvrard

Je me souviens des bornes arcade de Star Wars, je me souviens de joysticks cassés en essayant de remporter les courses de 100m dans des jeux de Jeux Olympiques, je me souviens de l’arrivée de chaque nouvelle console chez moi avec une grande émotion, encore aujourd’hui quand j’y repense, je me souviens de la lecture biblique de Tilt, je me souviens des tournois « sit and go » d’Arkanoid grâce auxquels je pouvais tripler ou quadrupler mon argent de poche, je me souviens de la façade bois de mon Atari, je me souviens des manettes « gants de boxe » de ma CBS Coleco, je me souviens de la Vectrex, dont je rêvais, mais qui était trop chère pour mes parents, je me souviens des nombreuses souris cassées ou jetées contre le mur en jouant aux FPS sur PC, je me souviens que je jouais à Half Life sur un écran de 10 mètres de côté dans la station radar de la Marine Nationale à Brest quand j’étais officier de marine, je me souviens de l’accueil des équipages d’un sous-marin nucléaire français quand je leur avais envoyé des jeux et des consoles pour leurs sorties en mer alors que je travaillais chez EA. Je me souviens comment tes poils se dressent quand tu es dans une conférence de l’E3 et que tu découvres pour la première fois le trailer d’un jeu. Je me souviens…

Merci Georges Pérec.

 

Mon pire souvenir ? A chaque fois que j’achète un jeu et que je suis déçu. 

Dans mon poste aujourd’hui, j’essaie de toujours garder cela en tête. Je dis souvent à mon équipe que nos jeux sont vendus 70 euros et qu’il faut être vigilant, notamment en veillant à ne pas « surmarketer » ou « survendre » un jeu. Certains éditeurs y excellent, j’essaie de faire attention. Je sais encore ce que représente 70 euros dans la poche d’un gamer et je comprends les déceptions. C’est aussi pour cela que je continue à payer certains jeux, pour ne pas oublier.

 

J’adore les bandes originales de jeux vidéo, est-ce qu’il te prend d’en écouter régulièrement? Une ou des OST de référence?

Petite confidence : j’enlève la musique quand je joue. Je comprends que cela fasse partie de l’expérience pour certains, mais pas pour moi, sauf dans GTA par exemple, ou Out Run.

Parfois tu as de la musique dans les FPS… dans les campagnes… Je reconnais la dimension culturelle, divertissante, mais pour moi quand tu as un M16 dans la main, tu n’écoutes pas de musique J ! Sans musique, c'est plus réaliste.

Après dans certains jeux comme This War of Mine, la musique fait partie du jeu, alors je la laisse en baissant le son... Celle là, si tu l'écoutes trop, tu te pends après chaque partie. Parce que tu perds chaque partie! 

 

Quelle personne importante du Jeu Vidéo voudrais-tu rencontrer? Pourquoi ?

Je ne suis pas sensible à la notion de fan. 

Mon métier me donne la possibilité de rencontrer beaucoup de personnes très talentueuses, de Zlatan aux gens de Bioware… etc. En fait, cela me laisse assez insensible. 

Je sais aussi que le jeu vidéo est un travail d'équipe, être fan d'une personne ne me semble pas trop refléter la réalité.

Je n’ai jamais compris la folie autour de Kojima. Pour moi son dernier jeu était très décevant. Et quand je vois la scénarisation de son ego à l'E3, je suis très dubitatif: jeu de Kojima, sur une idée de Kojima, produit par Kojima, avec des sandwichs faits par Kojima, des costumes de Kojima, etc...

Mais il y a des gens que j’aime rencontrer : les gamers passionnés, les gamers matures et les journalistes passionnés. Je crois que les fans de jeux vidéo se trompent beaucoup sur les journalistes. Personnellement, je n'ai jamais "corrompu" un journaliste comme je peux le lire parfois. C'est délirant de lire ça. Ce sont des passionnés passionnants. 

 

Quel regard as-tu sur ta vie de Gameur jusqu’à présent? Comment vois-tu le futur du Jeu Vidéo ?

Le jeu fait partie de ma vie, et j’ai aussi la chance que ce soit mon métier. Le jeu vidéo a une richesse et une diversité incroyables, il m’apporte beaucoup. Il m'a beaucoup apporté, c'est une fenêtre sur d'autres mondes. 

Donc j’ai un regard reconnaissant, grâce au jeu vidéo j’ai été pirate sur Monkey Island, jedi, soldat américain le jour du débarquement, réfugié politique, un hérisson, un pilote de Carrera, etc. C’est unique.

Je n’ai pas d’idée sur le futur du jeu vidéo. Je ne sais pas ce que les gens veulent dire par futur : 2 ans, 5 ans, 10, 20 ans… Comment savoir ? Spontanément, je pense que le jeu vidéo, au moins dans les quelques années qui viennent, ne va pas beaucoup changer. Je ne suis pas convaincu par la VR comme elle existe aujourd’hui, que je trouve trop limitée pour l’instant (temps de jeu) et trop isolante. Elle ne correspond pas à ma façon de jouer, mais elle peut évoluer.

Finalement en 37 ans de gaming, si je prends du recul, je ne vois pas de changement majeur à part le multi, mais c'est une innovation qui a été permise par internet, elle n'est donc pas intrinsèque au jeu vidéo. "

Hugues Ouvrard interviewé par l'équipe de Gameblog lors de la soirée de lancement d'HALO 5

Hugues Ouvrard interviewé par l'équipe de Gameblog lors de la soirée de lancement d'HALO 5

Un grand Merci à toi d'avoir répondu aux questions et pour ta disponibilité!!! Quelle passion du jeu vidéo et quelle culture générale!
J'espère qu'on aura l'occasion de se voir un de ces jours IRL et qu'on parle de notre passion commune même si (la preuve ci-dessus) j'ai eu l'occasion de te croiser à cette soirée de lancement d'HALO 5 en Octobre dernier sans que j'ose venir te voir...
 

Merci beaucoup à vous lecteurs d'avoir lu le cinquante deuxième acte de LA PAROLE AUX GAMEURS et merci encore de me lire!!!

 

La semaine prochaine, je vous propose donc (vraiment) une interview de OKTARINE une gameuse que j'adore que je suis sur Twitter et qui a créé le super logo de mon blog! :)

 

Si vous aussi vous voulez participer à la rubrique en répondant à l'interview ou si vous connaissez quelqu'un de passionné de Jeux Vidéo qu'il serait intéressant d'interviewer, si vous avez des idées de questions à poser à me poser pour l'interview de la semaine, n'hésitez pas à me contacter avec des commentaires sur l'article, par le formulaire de contact, sur Twitter ou Facebook!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article