Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

[TEST] SEKIRO - Shadows Die Twice XBOX ONE X : la beauté de la difficulté

[TEST] SEKIRO - Shadows Die Twice XBOX ONE X : la beauté de la difficulté

Quand on parle des studios de FROMSOFTWARE on pense de suite à la saga des SOULS (DEMON SOULS, DARK SOULS,...) et courant 2019 est sorti un nouveau jeu de ces studios SEKIRO SHADOWS DIE TWICE. Fini l'ambiance heroic fantasy très sombre, SEKIRO lui explore le Japon médiéval avec une atmosphère fantastique et sombre.

 

 

SEKIRO, le ninja à la force surhumaine

Nous sommes dans le Japon du 15ème siècle, une période troublée de l'Histoire de ce pays avec des guerres et des révoltes. On commence l'histoire de Sekiro qui manque de mourir alors qu'il a combattu le chef du clan Ashina  et même temps, il perd la trace du jeune seigneur qu'il devait protéger. C'est le début de la transformation du personnage aussi car il a perdu son bras gauche et il obtient une prothèse qu'un artisan d'un temple ce qui va rendre encore plus fort le shinobi.

Voilà le point de départ d'une aventure qui va vous faire affronter des adversaires de taille que ce soit des militaires, des combattants, des bêtes fantastiques...

On meurt plus que deux fois...

Le jeu nous donne le contrôle de ce ninja SEKIRO qui a des capacités spéciales avec son bras équipé d'une prothèse. Il manipule les armes comme personne avec ces armes tranchantes bien connus des fans de ninja et les combats peuvent être très nerveux mais attention, on a bien un jeu de FROMSOFTWARE et le mode "j'appuie comme un bourrin" pour gagner les combats ne marchent pas. Tout est une question de timing, d'esquive, de contres-attaques bien placées et ce sera cela la clé de votre succès si vous avez bien travaillé votre technique. Cela donne une tension de tous les instants et vous verrez la puissance des coups que vous donnez et celles que vous pouvez aussi recevoir selon vos erreurs... Mais SEKIRO change la donne par contre aux jeux de la saga des souls avec une grosse partie d'infiltration super intéressante et avec d'énormes possibilités de déplacement. Une des premières choses qui m'ont frappé par rapport à l'approche des ennemis et aux déplacements, c'est déjà une grande verticalité dans les niveaux des jeux. On peut grimper grâce au grappin et aux différents niveaux en hauteur pour avancer dans le jeu. En fait, on peut avoir différentes façons de se déplacer dans le jeu. On peut très bien affronter les adversaires un à un par derrière par exemple pour donner un coup fatal, lancer des combats ou on peut tenter de ne pas se faire repérer par les ennemis grâce à des passages un peu dispatchés et quand on refait plusieurs fois des passages (suite aux fréquentes morts qui nous font comprendre nos erreurs) on se rend compte de nombreuses possibilités de déplacement! Cela donne envie de refaire le jeu pour essayer de trouver de nouvelles façons de faire. L'infiltration aussi vous pousse à fouiller mais égalemeny à espionner des fois des PNJ qui peuvent vous donner des indications précieuses...

SEKIRO apporte du sang dans la ligne des jeux de FROMSOFTWARE avec toujours les combats difficiles ou la rigueur et l'apprentissage par l'erreur vous feront avancer mais en plus tout une partie infiltration qui augmente les possibilités de déplacements de débuts de combats (voire d'évitements des fois...).

 

Une direction artistique sublime!

Y a pas à dire, quelque soit l'univers choisi par ce studio de développement, la direction artistique est toujours extraordinaire. Fini donc les coins lugubres des jeux SOULS nous voici donc dans un Japon médiéval et ses ninjas avec tout ce que cela implique comme l'architecture avec les temples japonais, les tenues traditionnelles et les armures de guerriers et des personnages qui auraient pu être vu dans des films d'époque d'Akira KUROSAWA. On pourrait presque se croire dans une reproduction d'époque de samurai et de ninja... Après bien sûr, ce n'est pas du réalisme qui est recherché ici mais on a un jeu à la patte japonaise parfaitement imprégnée dans le design du jeu et on a droit bien sûr à des personnages fantastiques qui rappelleront le côté fantasy du jeu.

Côté son, c'est pas mal non avec une bande son magnifique et des doublages en japonais qui renforce l'ambiance du pays du soleil levant...

La jouabilité comme on peut s'en douter pour un jeu FROMSOFTWARE est excellente et vous avez bien sûr un didacticiel au début qui vous permettra de comprendre les basiques du gameplay du jeu. Mais attention, si vous n'aimez pas les jeux avec une grosse difficulté et refaire plein de fois des passages suite à des essais peu fructueux passez votre chemin car c'est l'essence même de ce jeu. On va retenter de différentes manières pour trouver la solution et surtout comprendre de ses erreurs...

 

Le digne héritier des DARK SOULS

SEKIRO SHADOWS DIE TWICE est le parfait héritier du savoir faire des développeurs des studios FROMSOFTWARE avec un jeu à la hauteur des jeux SOULS dans lequel il y a un gameplay qui est devenu plus dynamique et qui joue plus avec la verticalité des niveaux (merci le grappin) qui offre des possibilités encore plus variées à chaque partie du jeu pour avancer que ce que soit de manière frontale avec des combats ou de manière plus fine avec de l'infiltration. Ajoutez à tout cela un jeu sublime visuellement et au niveau son et cela vous donne un très grand jeu pour ceux aime relever le challenge d'un jeu à la difficulté excessive où il ne faut pas se décourager après pas mal d'échecs....

C'est un gros COUP DE COEUR que j'ai eu pour ce titre avec ce ambiance si particulière du Japon médiéval qui m'a super accroché!

Si vous voulez prolonger votre voyage dans le monde de SEKIRO, retrouvez mes chroniques sur:

 

Commandez dès à présent ce jeu sur:

Amazon

Fnac.com

 

DEVELOPPEURS/EDITEURS/DISTRIBUTEURS:

FROMSOFTWARE / ACTIVISION

Testé en version digitale fournie par l'éditeur sur XBOX ONE X . Ce jeu existe également en version disque et également sur PS4 et PC.

CLASSIFICATION : 18+

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article