Le blog Gaming de Starsystemf

Le blog Gaming de Starsystemf

Le plaisir de jouer avant tout!

TEST de SONG OF THE DEEP (sur PS4): Une exploration en sous-marin sympathique

TEST de SONG OF THE DEEP (sur PS4): Une exploration en sous-marin sympathique

Voilà un jour qui était mis de côté sur le blog pour un test et ça aurait été dommage de ne pas vous en parler car ce jeu vient de chez INSOMNIAC GAMES. Vous savez ceux qui sont à l'origine de RATCHET & CLANK notamment.

Ce jeu, c 'est SONG OF THE DEEP sorti le 12 Juillet 2016 sur PS4 (testé sur cette console), XBOX ONE et PC. J'avais eu la chance quelques semaines après la sortie et depuis il était rester dans les profondeurs de mes tests en attente mais heureusement, il a refait surface pour que je vous en parle avec ce test.

 

 

A la recherche d'un père disparu en mer

On incarne dans SONG OF THE DEEP, Merryn, une fille de marin qui a disparu en mer et qui décide de se lancer à sa recherche dans un sous-marin qu'elle a fabriqué. Ce si fragile sous-marin va lui servir à explorer les profondeurs de l'océan avec comme accessoires (au début) un crochet vous permettant de récupérer des objets, de vous en servir de projectiles ou d'attaquer les bestioles des profondeurs qui défendent leur territoire et un turbo permettant d'aller plus vite par moment. Vous aurez d'autres gadgets que vous débloquerez plus tard dans le jeu.

Mais cette exploration des fonds marins va être aussi l'occasion de rencontrer un peuple des mers oublié dont lui parlait souvent son père.

Une exploration marine à la direction artistique superbe

Ce titre n'a pas clairement les intentions de proposer un contenu et une technologie de AAA. Mais on a quand même un titre qui brille dès le début par sa direction artistique superbe avec un jeu tout mignon à l'atmosphère qui aurait pu être un jeu reprenant l'univers de Jules Verne. C'est très accrocheur visuellement avec des animaux marins des profondeurs qui ne vous feront pas de cadeaux, des poissons ou des mammifères qui se baladent autour de vous et des coquillages partout. C'est super coloré, l'animation est impeccable et on se régale de fouiller les moindres recoins du jeu pour trouver des bonus pour améliorer votre sous-marin ou des pièces qui permettront d'acheter des pièces d'amélioration. On est sur un mélange de shoot'em'up/plateformes dans la façon de jouer avec un sous-marin qui se dirige parfaitement bien. On a droit à des puzzles, des combats contre de boss et même des améliorations qui permettront d'accéder à des endroits non accessibles auparavant car on peut revenir à des niveaux qu'on a déjà passé pour reprendre l'exploration.

Ce qui rend le jeu aussi enivrant, c'est son OST avec des sublimes musiques et une ambiance sonore sous-marine plutôt sympa.

La carte du jeu a l'air très grande et puis on retourne dans d'anciens niveaux avec un certain plaisir pour récupérer les items dispersés et non accessible précédemment même si certains sont facultatifs pour avancer dans l'histoire.

 

 

Une ambition qui replonge vite...

SONG OF THE DEEP est un jeu sympathique qui vous fera plonger dans les eaux profondes à la recherche de ce père disparu. On y rencontre de jolies créatures dont il faudra se défendre contre certaines espèces. La direction artistique est très travaillé et on prend beaucoup de plaisir à jouer même si  avec ce bel emballage qui laissait entrevoir un petit chef d’œuvre, on tombe rapidement un peu de haut en se retrouvant finalement avec un titre sympathique, agréable à jouer mais pas forcément marquant.

Voilà un titre à l'ambiance assez atypique et que vous retrouverez à petit prix qui peut être sympa à faire si vous voulez jouer à un beau jeu vidéo qui sort des sentiers battus.

 

Pour commander dès à présent ce jeu, c'est par ici sur:

Amazon

 

DEVELOPPEURS/EDITEURS/DISTRIBUTEURS:

GAMETRUST / INSOMNIAC GAMES

Testé en version dématérialisée sur PS4, existe également sur PC et XBOX ONE ainsi qu'en version disque.

CLASSIFICATION : 7+

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article